Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2015-09-13T23:54:45+02:00

Se pardonner soi-même ses propres erreurs est un combat que l'on mène parfois toute sa vie.

Publié par Monjournal-intime

 

 

Se pardonner soi-même peut s'avérer être plus difficile que de pardonner à quelqu'un qui nous a blessé. Accepter ce que l'on a pu faire, accepter ses fautes, ses maladresses et ses angoisses peut prendre beaucoup de temps... C'est un combat perpétuel que l'on mène toute sa vie, un combat contre ses propres démons. Il arrive que l'on gagne ce combat, on se pardonne et on en ressort alors plus fort, plus courageux, plus confiant. Car en acceptant ses failles on accepte que l'on puisse ne pas toujours être parfait, que l'on puisse parfois se laisser emporter par notre colère en disant des choses que l'on regrette ensuite, emporter par nos sentiments, empoter par nos orgueils et nos fiertés. On accepte nos défauts autant que nos qualités et on apprend à s'en servir comme force, à les diriger et à les contrôler.

Mais d'autre fois on perd ce combat, on se voudrait toujours fort, on ne voudrait plus jamais souffrir, plus jamais tomber, plus jamais se laisser aller, on voudrait ne plus avoir de regrets. Seulement c'est impossible, on refera toujours des erreurs, on aura toujours des remords, on reviendra toujours vers ceux qui ne le méritent pas, on oubliera ceux qui nous aimaient vraiment, on ne fera pas toujours les bons choix. Mais ainsi va la vie, on ne ressort jamais indemne de nos propres expériences, elles nous apportent, chacune à leur façon, quelque chose de spécial. On en ressort grandi, plus solide, plus prudent et plus mature.

 

La vie est une course folle, on a plus le temps de regarder en arrière et de regretter nos erreurs. Le mieux est de se dire que l'on a fait ce qu'on a pu sur le moment, que l'on a dit ce qu'on pensait être le mieux, qu'autrement ça aurait pu être pire. Qu'on a laissé notre cœur agir, et on ne peut jamais vraiment regretter d'avoir écouter son cœur et ses émotions. Parce que nos émotions et nos choix font qui nous sommes aujourd'hui, sans tous ces faux pas, qu'aurions nous pu apprendre de la vie ? Que serions nous devenu à n'avoir jamais rien connu de triste ? Comment pouvoir bien apprécier nos moments de bonheur, si nous n'aurions jamais verser quelque larmes ? 

Nous serions devenu des cœurs de pierre, que rien ne touche, nous ne serions pas si ouvert sur les autres, sur le monde, si compréhensible et solidaire à la douleur des autres, puisque nous ne saurions même pas ce que le mot douleur signifieRien ne sert de regretter ses actes amèrement encore chaque matin en se demandant "pourquoi j'ai fait ça ?? ". Rien ne sert de vouloir effacer son passé de sa mémoire comme on efface d'un revers de la main de la buée sur une glace. Nous sommes qui nous sommes, entiers, courageux, rempli de doute et de certitude, de peur et de courage, de faiblesse et de force. Apprenez à vous pardonner pour que l'on vous pardonne également, apprenez à vous accepter entièrement.

 

 

 

texte et titre entièrement personnels, interdit de plagier.

Monjournal-intime

 

 

Voir les commentaires

commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog