Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2015-10-31T17:37:16+01:00

Quand on perd ses parents, c'est une partie de son enfance qui s'en va avec eux.

Publié par Monjournal-intime

Afficher l'image d'origine

 

J'écoutais le cœur de mon père battre doucement dans la petite chambre de l'hôpital. Je savais que c'était bientôt la fin... Je repensais à l'enfance heureuse qu'il m'avait donnée, à tout ce qu'il m'avait appris, à toutes ces fois où je lui en ai voulu : je comprenais aujourd'hui qu'il n'a toujours voulu que mon bien. Il me soignait lorsque j'étais malade, me lisait des histoires le soir, m'apprenait à faire du vélo, m'aidait pour mes devoirs. C'était mon papa à moi. Et maintenant que c'était à mon tour de prendre soin de lui, je constatais avec grande tristesse que je n'en étais pas capable... Je n'ai pas su le protéger de la maladie. J'ai eu peur, et sûrement plus peur que lui. Je l'aimais tellement, j’espérais qu'il m'entende lui parler, bien que l'on me disait le contraire. Je venais chaque jour, je restais là face à lui à le regarder, parfois je parlais beaucoup, d'autres fois un peu moins. Et souvent je bloquais mes larmes car je ne voulais pas qu'il ressente ma peine.

Peu à peu les gens autour perdaient espoir mais moi je restais optimiste, c'est comme ça que mon père m'avait élevé : toujours croire que ça ira mieux. Il ne m'avait pas appris le désespoir et l'abandon. En partant de l'hôpital je laissais chaque fois, comme une petite parcelle de moi. Mon père n'allait pas bien donc je n'allais pas bien non plus. D'une certaine façon je ressentais sa douleur, et mon optimisme bientôt n'allait plus me suffire. Quand allait-il se réveiller ? Je priais pour que la vie ne me l'enlève pas, laissez-moi mon papa, laissez-le moi. Comment vivre sans un père ?  Qui m'aimera autant qu'il a pu m'aimer ? Qui me donnera la confiance qu'il me donnait ? Qui aura sa douceur ? 

Quand on réalise que l'on va perdre quelqu'un que l'on aime, ce sont des millions de questions au goût amer du regret qui nous envahissent l'esprit.

Personne n'est irremplaçable. On oublie ses amis, on guérit de ses chagrins d'amour, on oublie les prénoms, le nom des rues, la couleur des paysages, on oublie tout ce que l'on s'était promis de ne jamais oublier. Les promesses s'envolent, les désillusions aussi. On grandit et un jour tout ce qui nous rattachent à notre passé disparaît, notre mémoire efface bien plus de choses que l'on croit et on se crée de nouveaux espoirs, de nouveaux amours et de nouveaux souvenirs.  Mais jamais, jamais on ne peut remplacer ses parents. Ceux qui nous ont donné la vie. Ceux qui nous ont aimé d'un amour indéfinissable et incommensurable. Un amour pur et sincère. Un amour qui reste là au fond de nous et nous accompagne toute la vie.

A peine m'étais-je remis du départ de ma mère que je devais faire face à celui de mon père. J'en voulais tant à la vie de me prendre ce que j'avais de plus précieux au monde. Je songeais à tout ce que j'aurais voulu encore faire avec eux, à tous ces mots que je ne leur avais pas assez dit, à ces endroits où j'aurais aimé les emmener, à mes enfants qui ne connaîtront pas leur grands-parents, je songeais à ma vie sans eux, sans repères, sans piliers. Ma vie, me disais-je, serait vide de sens, vide d'amour. C'est tout un monde qui allait s'effondrer, je ne serai désormais l'enfant de personne, je n'aurai plus personne sur qui toujours compter.

J'espèrais seulement les avoir rendu heureux, j'espèrais les avoir aimé assez fort...

 

Afficher l'image d'origine

 

 
« Toujours je regretterai,
maman, papa, de vous avoir fait pleurer au temps où nos cœurs ne se comprenaient pas. »
Georges Brassens
 
 

 

© titre et texte entièrement personnels, interdit de plagier.

Monjournal-intime

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

commentaires

Rebecca G. 01/11/2015 09:54

Ton texte est très émouvant et tu as raison dans tout.
S'il n'est pas fictif, je te souhaite beaucoup de courage pour trouver ta voie... Ce n'est pas facile. Mais d là où ils sont, ils te regardent, te guident et veillent sur toi. N'en doute pas! Et fais leur honneur. Ils n'attendent que ton bonheur! Bisous.

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog