Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2016-08-03T22:44:03+02:00

On est lié pour toujours. Peu importe où tu sera dans l'univers, je ne serai jamais loin, je te le promets.

Publié par Monjournal-intime

7 minutes. 
Il me reste 7 minutes seulement pour dire au revoir à ma meilleure amie qui s'en va et que je ne reverrai plus pendant un long moment. Je fais beaucoup moins la maligne sur le quai de la gare face à Lola et ses valises trop lourdes pour elle. 
Je hais les au revoir, ils ont toujours un goût d'adieu caché. Je ravale mes larmes en m'ordonnant de ne pas pleurer, on ressemblerait à deux madeleines et ce serait vraiment ridicule à voir. Je décide  donc de garder le peu de dignité qu'il me reste. 

5 minutes.
On se regarde sans trop se regarder, elle parle mais je ne l'écoute plus vraiment de peur de m'effondrer. J'essaie moi aussi de trouver les mots justes. Je voudrais lui dire d'abord merci. 
Ou simplement merci pour tout. Peut-être que ça suffirait ? 
Je suis en colère. Non, mais c'est pas possible ! J'écris tous les jours des histoires, des lettres à des gens qui ne les liront jamais, j'invente des personnages, des amours, des amitiés extraordinaires, mais quand il faut, droit dans les yeux trouvés les mots, je ne sais jamais quoi dire.
Je regarde l'heure affichée : il nous reste
2 minutes.
Je laisse tomber mon sac et la serre dans mes bras si fort que je manque de l'étouffer. 

C'est avec Lola que j'ai grandie. C'est avec elle que j'ai appris à marcher, avec elle que j'ai appris à compter, à faire confiance, à aimer. C'est ensemble que nous avons appris à affronter la vie. 
Je vois le train arriver de loin et mon cœur se met à battre plus vite. Je ne veux pas laisser la douleur prendre le dessus, je cache ma peine deririère un triste sourire et lui fais promettre de faire bien attention à elle, de m'appeler tous les soirs pour me raconter.
J'ai beau faire semblant, je sais qu'elle entend ma voix qui se brise. J'ai peur de la perdre pour toujours. J'ai toujours fini par perdre ceux que j'aime. J'ai la gorge nouée quand je la vois monter dans le train, je lui fais signe de loin, j'ai déjà l'impression de l'avoir perdu. Le train s'éloigne, jusqu'à totalement disparaître. Je regarde autour de moi, je vois des visages, j'entends des conversations, je vois des cœurs qui se séparent, d'autres qui sont heureux de se retrouver. Je me sens déjà si seule sans elle. J'aurais voulu qu'elle reste, mais je sais que c'est égoïste. Laissez-moi être égoïste pour une fois ! J'essuie mes larmes qui coulent, je me fiche que l'on me voit au point où j'en suis. Je tourne les talons et quitte la gare froide que je finis par haïr. 
Quelques semaines plus tard quand mon téléphone sonne, je m'empresse de décrocher en voyant que c'est Lola : 
-Je t'avais dit de m'appeler tous les soirs ! lancai-je immédiatement.
-Devine où je suis poulette, demande-t-elle joyeuse.
-Euh, je sais pas, t'es où ?
-Devant ta porte ! Tu m'ouvres ou tu me laisses crever de froid ? 

 

© titre et texte persos, interdit de plagier.

Monjournal-intime

 

Voir les commentaires

commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog