Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2016-09-08T22:21:16+02:00

Les sales coups de la vie nous font parfois devenir ce qu'on s'était promis de ne jamais devenir.

Publié par Monjournal-intime

 

 

Un coup, deux coups, et puis je ne compte plus, il déverse sur moi toute sa colère, toute la haine qui empoisonne son cœur. Coups de poings, coups de pieds dans le ventre et dans les jambes, j'ai beau me protéger comme je peux : je suis au sol et je ne ressemble plus à rien. Je ne sais pas ce que j'ai encore pu faire pour l'énerver, je ne me pose même plus la question d'ailleurs. Au bout d'un moment qui m'a paru être une éternité il s'arrête, reprends sa respiration et tourne les talons en me laissant seule dans la chambre.

Les rires de ses amis dans le salon résonnent dans mes oreilles, j'ai la tête qui va exploser, mon corps tout entier me fait mal, et mon cœur se consume de dégoût envers moi-même. Je suis tombée amoureuse d'un monstre. Je me sens sale et stupide. Je me relève en tremblant, je me recoiffe sans oser me croiser mon reflet dans le miroir, je cache mes bleus avec du maquillage et des fringues qui font deux fois ma taille, j'accroche un sourire sur mon visage et je descends les rejoindre.
Notre salon est rempli de visage que j'ai déjà aperçu, on ne s'intéresse pas à moi mais je ressens quand même des regards de pitié qui se posent sur moi. Je sais que je ne suis pas belle. Je fais peur à voir. Je baisse le regard, j'ai honte de ce que je suis devenue, je me dégoûte encore plus qu'ils ne me dégoûte eux. Je regarde timidement Marc, celui que j'ai aimé de toutes mes forces, pour lui j'aurais pu faire n'importe laquelle des conneries. Pour lui j'aurais pu tuer quelqu'un de mes propres mains. Il aurait pu me demander n'importe quoi, je l'aurais fait sans broncher. Il avait tellement de douceur avant, je l'ai aimé pour ça. Et puis le temps, la vie, tout ça...
On ne connaît jamais entièrement quelqu'un.
Il parle fièrement de son travail, de toute sa vie pleine de réussite et je n'ai qu'une envie c'est de lui faire payer tout ce qu'il me fait subir. Je sens une boule de rage grandir dans mon ventre. Il ne me regarde pas
, ne me présente pas, ne parle jamais de moi. Je suis une plante dans le décor. Je ne sers à rien. Aucune différence avec ou sans moi.
Je vais à la cuisine discrètement. Je cache un long couteau en dessous de mon Tshirt. Personne ne voit ma détresse. Personne n'est là pour m'empêcher de commettre l'irréparable. Je n'entends plus rien autour de moi, je ne vois plus que lui : c'est bientôt fini. Je m'approche de Marc le cœur battant. Je plante d'un coup le couteau dans son cou. Du sang. Beaucoup de sang sous mes yeux. Dans mes mains. Des cries autour de moi, on me bouscule.
Je m'enfuis en courant.
Plus rien ne sera jamais pareil.

 

© titre et texte persos interdit de plagier.
Monjournal-intime

 

Voir les commentaires

commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog