Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2017-02-23T23:44:37+01:00

Un seul être vous manque et tout est dépeuplé.

Publié par Monjournal-intime

« Cela pèse lourd, une absence. Bien plus lourd qu’une disparition. Parce que avec les morts, on sait qu’ils ne reviendront pas.
Tandis que les lointains nous font espérer. »
 
Philippe Besson

Je regarde autour de moi : personne ne se doute de rien. Assise sur le trottoir, le cœur en miette, je sais à cet instant que j'ai touché le fond. Il y a 5 ans, petite sœur, tu claquais la porte de chez nous, ton grand sac sur le dos, sans te retourner. On a tous prit cette crise pour une de tes nombreuses colères passagère, et sans savoir que j'allais te perdre pour toujours, je n'ai pas cherché à te rattraper. J'ai le cœur qui s'étouffe sous le poids du manque, il n'y a plus d'oxygène ici. Je m'en suis voulu, je me suis haïs, peut-être que c'est toujours le cas, mais dis-moi comment aurais-je pu savoir que cette fois tu allais partir sans plus jamais revenir ?
On a tout fait pour te retrouver, je me revois encore, l'apparence effrayante je dois l'avouer, cheveux ébouriffés, à arpenté les rues jusqu'à ne plus savoir où je me trouve. On t'a cherché partout, nuit et jour. Avec les parents on s'est soutenu, on a pleuré ensemble, on s'en est voulu, on s'est éloigné puis on s'est retrouvé.
Le plus dur est de ne rien savoir. Ne pas savoir si ton petit cœur bat encore. Ne pas savoir où tu es. Ce que tu fais depuis tout ce temps. Si tu as froid, si tu as peur, si on te manque, si tu as voulu revenir...
L'ignorance ça crève nos cœurs, ça creuse un grand vide dans nos vies et peu importe le temps qui s'écoule, rien ne sera jamais comblé. On portera ton absence si lourde sur nos épaules. Partout où je pose mon regard je te vois, j'entends ton rire dans la foule et je me surprends à te chercher encore maintenant... Des fois je crois te voir, je sens mon cœur battre à vive allure, puis en quelques secondes, je sais que c'est encore un faux espoir et tout s'écroule de nouveau.

Je donnerai tout ce que j'ai pour te serrer à nouveau dans mes bras. Je t'aimerai jusqu'à la fin des temps. Et même si un jour je me relève, même si je me reconstruis, n'oublie jamais que secrètement je t’attendrai toujours ma princesse, toujours...

© texte perso, titre De Lamartine

 

Voir les commentaires

commentaires

Angelilie 24/02/2017 21:29

beau blog. un plaisir de venir flâner sur vos pages. une belle découverte et un enchantement.

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog